Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 23:00

 

Les  Constitutions  d' Anderson

 

 

 

En 1723, un pasteur presbytérien Ecossais, le Dr James Anderson, publie "Les Constitutions des Francs-Maçons", un ouvrage de portée universelle qui définit et codifie la FM naissante, "Moderne", de 1717. L'ouvrage se compose d'une histoire de l'architecture, de souvenirs des maçons d'autrefois, puis des règlements généraux de la nouvelle Grande Loge, enfin, des 6 articles constituant les "Obligations du franc-maçon".


Parmi ces articles, certains peuvent étonner aujourd'hui: obligation de croire en Dieu,  "le maçon ne sera jamais un athée stupide ni un libertin irréligieux" , allégeance au pouvoir politique : "un maçon, où qu'il réside et travail, est un paisible sujet des pouvoirs civils et ne doit jamais entrer dans des complots contre la paix et la prospérité de la Nation". Mais il est écrit aussi que "nulle querelle privée, politique ou religieuse ne doit franchir le seuil de la loge".


Ces Constitutions, revues en 1738 et 1813, ont des aspects très modernes à l'époque. C'est la notion de tolérance et de raison qui gouvernent la loge. Celle-ci doit être par définition "le Centre de l'Union".


Le Pasteur Anderson est considéré comme le législateur des Francs-Maçons, mais  il a voulu, avant tout, faire de la Franc-Maçonnerie "le centre de l'union et le Moyen de concilier une véritable Amitié parmi des Personnes qui auraient dû rester perpétuellement Éloignées.".


Les «Constitutions d’Anderson» font partie des textes fondateurs dela Franc-Maçonnerie moderne.

 

Note: Il existe TROIS versions essentielles de ces "Constitutions":

           1: celle de 1723, recommandant d'"obéir à la Loi morale", version retenue par la Grande Loge De France,

           2: celle de 1738, ajoutant la notion de "noachisme", version retenue par la Grande Loge Nationale Française et

         3: celle de 1813 qui est celle de l'infléchissement théiste* (voir ce mot dans l'index de ce site) qui n'existait pas dans l'esprit d'Anderson-Désaguliers; cette version est également proche des vues de la GLNF.

"pourvu qu'il [le Maçon] croie au glorieux Architecte du ciel et de la terre"

  maj mai 2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires