Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 23:00

LE  "GRAND  ARCHITECTE  DE L'UNIVERS " 

( "G.A.D.L.U." )

Architecte Blake

   Cette appellation dont tout le monde a plus ou moins entendu parler, est consubstantielle à la Franc-Maçonnerie de Rite Ecossais Ancien & Accepté en particulier, même si celle-ci n'en est pas l'auteur!

   Au XVIIIe siècle, des Frères inspirés ont eu l'idée de remplacer le Dieu barbu, jaloux, exclusif...et quelquefois vindicatif, par une image libre de références partisanes ou religieuses précises: ainsi est probablement née cette idée d'un Créateur, d'un Concepteur ou d'un Principe.

   Les quelques lignes qui suivent vous orienteront sur cette notion et vous découvrirez qu'elle n'est pas, c'est le moindre que je puisse en dire, unanimement partagée:

   Tout d'abord, les Obédiences s'y référant se distinguent selon qu'elles déclarent que le Grand Architecte de l'Univers est:

 - Dieu: GLNF

 - Dieu tout-puissant, Etre éternel et infini: Rite Ecossais rectifié (vers. de 1782,J.-B.Willermoz)

 - Principe Créateur, organisateur du monde: GLDF (Le Convent de Lausanne (voir ce terme) le déclare aussi: "Créateur Suprême", "Force Supérieure")

 - Conscience collective de l'Humanité: certaines Loges du GODF ou du Droit Humain.

 - Intelligence Suprême, Grand Architecte des Mondes; âme et moteur du monde: Ordre de Memphis-Misraïm.

   Il est évident que le contenu de cette appellation traditionnelle ne prend pas le même sens selon que l'on est de tendance spiritualiste, rationnelle ou matérialiste; il en est même qui vont jusqu'à nier la notion d'un Principe tendant vers le progrès éternel; en celà, ils rejoignent Camus qui pensait que le monde est dénué de tout sens prédéterminé ou de toute organisation transcendante de nature théiste; oui, le monde peut apparaître comme absurde ou, au contraire, ordonné vers un plus grand bien: à chacune, chacun de se satidfaire de sa conception du moment.

   Les Obédiences dites "Traditionnelles" travaillent donc "A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers": c'est-à-dire qu'elle travaillent symboliquement sous l'égide d'un principe supérieur à l'esprit humain et qu'elles entendent par là se placer résolument sur un plan situé au-delà des contingences matérielles; c'est, pour moi, une autre façon de décliner d'autres termes d'origine religieuse: la Gloire se référant alors à la notion de "splendeur et majesté divines". Ainsi, "Travailler à la Gloire du G.A." sous-entendrait:  travailler "afin que la gloire et la majesté divines s'établissent sur terre". Bien sûr, ce n'est que ma conception...!

   Travailler "à la Gloire du Grand Architecte" c'est essentiellement travailler à la Réalisation de son propre Idéal.

   Dans nos Loges (je parle de la Grande Loge de France qui travaille au Rite Ecossais Ancien & Accepté), le symbole du Grand Architecte est représenté par le Delta Lumineux, à l'Orient  et le Volume de la Loi Sacrée (la Bible) au Centre du Temple; je dois préciser que ces deux symboles ne sont jamais entendus dans une acception religieuse; chaque Frère doit s'en faire sa propre représentation symbolique; ceci rappelle une boutade de notre ancien Grand-Maître Michel Barat qui, à l'occasion d'une Conférence publique, déclarait: “On a pensé faire travailler nos FF:.à la gloire de la France, ça n’a pas donné les résultats escomptés. On a alors essayé à la gloire de l’obédience; ça n’a pas été terrible non plus. Si on les faisait travailler à ma propre gloire, ça ne serait pas ça non plus. Alors, l’idée du G . A:. D . L . U:. permet à chacun de travailler pour son propre idéal. Cet idéal n’étant pas imposé, l’obédience ne peut pas être une secte.”

 

maj_juin_15

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires