Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 22:00

Depuis 2011, il convient d'ajouter 3 nouvelles Loges à cette Liste:

- Les RRLL "Altérité" et  "Temple et Cité", du Grand Orient De France

- La RL "Alcofribas Nasier", de la Grande LogeTraditionnelle et Symbolique "Opéra".

 

Hors Rue Courteline, je mentionne deux autres Loges connues de beaucoup de FF Tourangeaux:

- La RL "Les Chemins de Compostelle" (v.art. "LES LOGES dites LIBRES ou INDEPENDANTES") ainsi que

- la RL "Saint-Martin-Charité" (v.art. "Autres Rites Écossais")

  maj_juil_14

 

DATE

ÉVÉNEMENT

1643

Installation de l'Ordre des Annonciades; construction d'un couvent.

1714

Installation des religieuses de N.D. de Charité "du Refuge" dans l' ancien couvent des Annonciades ; couvent vendu comme bien national

1740

La Franc-Maçonnerie s'installe à Tours

1745

2 Octobre: Apparition de la Loge "La Concorde", "Mère-Loge" de Tours

1756

Constitution de la Loge "Le Bon Zèle"

1765

La Loge "Les Coeurs Unis" à Loches présente une intense activité

Sa Loge d'Adoption, "La Ferveur éclairée" (30/12/1777?) devient, sur injonction du GODF, "les Cœurs Unis bis" ; v. "Comment la FM vint aux femmes" de G.&Y.Hivert-Messeca, p.60ss.

1767

Fonctionnent jusqu'à cette date deux autres Loges : "Saint-Jean-de-Tours" et "Le Triple Nœud" (ou "Constance Royale", créée en 1766) de la Grande Loge de France

1770

Crise de la Franc-Maçonnerie tourangelle

1773

Fondation du Grand Orient de France et renouveau d'activité dans les Loges de Tours, Bourgueil et  Chinon

1774

"Saint-Jean de Jérusalem" à Tours

1779

24 mai: "Les Amis de la Vérité" , Rite Ecoss.Philosophique, à Tours (Daruty, "recherches..." p.262)

1779

"Le Tendre Accueil" à Bourgueil

1781

"Les Amis Réunis" à Tours

1784

"Les Bons Amis" à Chinon

1785

Réveil de "La Concorde Ecossaise" à Tours

1789

Les Ateliers tourangeaux, qui comprennent l'élite de la société de Tours à cette époque, se mettent en sommeil. Leurs membres agissent individuellement pour la Révolution. Les travaux collectifs des Loges reprennent avec prospérité sous le premier Empire

1802

La Loge "La Parfaite Union" à Tours demande des constitutions au Grand Orient de France ;    active jusqu'en 1815

1803

Les "Amis Réunis" à Tours reprend ses travaux

1803

Fondation de la Loge "Les Sincères Amis" à la Chapelle Blanche

1805

à 1822: installation provisoire des Carmélites dans une partie de l' ancien couvent

1806

La Loge "Les Amis de la Vérité" à Tours se dresse en rivale de "La Parfaite Union"

1806

Fondation de la Loge "L'Amitié Parfaite" à Château-Renault (toujours en activité)

1808

"1808, un noyau de Francs-Maçons.fonde une nouvelle loge sous le titre primitif des "Amis Sincères et des Arts

   

1809

Fondation de la Loge "Napoléon-le-Grand" à Chinon

  1812  

Fondation de la Loge "Le Triple Nœud" à Tours, bisaïeule de la Loge "Les Démophiles

1821

Fondation de la Loge "Les Disciples de Minerve" à Amboise

1823

Retour des religieuses au "Refuge" et reconstitution progressive de la moitié nord de leur enclos

1830

Toute vie maçonnique a cessé à Tours

1832

"Les Amis Réunis" reprend ses activités et installe le 18 novembre une nouvelle Loge dont les membres sont issus de la Loge "Le Triple Nœud" : "Les Enfans de la Loire", la plus active des Loges de Tours sous la monarchie de Juillet

1838

Mise en sommeil de la Loge Les Amis Réunis

1847

26 Septembre: au cours d'une cérémonie funèbre la Loge "Les Enfans de la Loire" du Grand Orient de France prend pour titre distinctif, "Les Démophiles" (toujours en activité)

1864

2O Juillet: Fondation à Tours de la Loge "Les Persévérants Écossais" de la Grande Loge Symbolique Écossaise, puis de la Grande Loge de France (toujours en activité)

1868

Fondation à Tours de la Loge "Les Enfants de la Vérité" de l'Ordre de Misraïm

1870

8 Août: Création d'une "ambulance" de 10 Lits dans les locaux

1876

INAUGURATION DU TEMPLE au 29, R.Bretonneau

1880

Fondation à Chinon de la Loge "Les Enfants de Rabelais" du Grand Orient de France (toujours en activité)

1890

(à 1914): La Maçonnerie Tourangelle est très active et s'implique dans les combats républicains.

1897

Création d'une Société Civile Immobilière "Les Démophiles"

1898

INAUGURATION DU TEMPLE au 65, R Michelet

1904

Fermeture du Refuge 

1905

Constitution de la SCI "Les Démophiles" Rue Michelet

1906

Acquisition du local Rue de Lariche (ancien nom de la Rue Courteline)

1907

Percement de la rue Dabilly dans la partie est de l' ancien couvent ; devient Loge Maçonnique

1907

INAUGURATION DU TEMPLE au 74, rue de La Riche

1912

Fondation à Tours de la Loge "Sursum Corda" de l'Ordre Mixte du Droit Humain

1912

Fondation à Loches de la Loge "La Démocrate Lochoise" du Grand Orient de France

1920

Congrès de la SFIO suite à la scission entre la 2ème et la 3ème Internationale

1926

Décembre: Fondation à Tours de la Loge "Clarté" de l'Ordre Mixte du Droit Humain (toujours en activité)

1939

22 Janvier: Fondation à Tours de la Loge "Fiat Lux", du Grand Prieuré des Gaules (Rite Écossais Rectifié)

1940

Toute activité maçonnique a cessé. Les scellés sont apposés sur les temples. Les biens de la Loge "Les Démophiles" sont mis sous séquestre

1942

Jean Meunier fonde le mouvement de résistance "Libération-Nord" en Touraine avec un petit noyau de Francs-Maçons, de socialistes et de catholiques

1944

Le 10 août, les Loges tourangelles organisent une première réunion au Foyer laïc, rue Nationale.

1945

Le 22 avril, au temple de la Loge "Les Démophiles", les Loges tourangelles se réunissent pour honorer la mémoire du Frère et Président Franklin Roosevelt

1945

Le 25 novembre, au temple de la Loge "Les Démophiles", les Loges tourangelles se réunissent pour honorer la mémoire de leurs frères morts dans les bagnes nazis

1953

Création d'un "Foyer philosophique et culturel", ancêtre de la future Association Lefébure

1968

16 Mai: Création d'une Association "Loi 1901" appelée "Les Démophiles"

1971

8 Mars: Création de la première Loge à Tours de la Grande Loge Féminine de France, "Urania"

1973

6 Septembre: création d'une Association de type Loi 1901: "Cercle Philosophique et Culturel "Les Démophiles"

1975

27 Avril: Création de la Loge "La Concorde Écossaise" de la Grande Loge de France

1978

Juin: Création de la Loge "Saint-Jean-de-Tours (GODF) (pratique le REAA)

1979

13 Mars: Assemblée Générale Constitutive: la nouvelle Association prend le nom de "Cercle Philosophique et Culturel Lefébure"

1982

Création de la Loge "Christophe Plantin , Travail et Persévérance" (GLDF)

1985

1er Décembre: Création de la Loge "Joie et Fraternité" (DH)

1988

12 JUIN Création de la Loge "La Sérénité Écossaise" (GLDF)

1989

18 Février: Création de la Loge "Dais d'Azur" (GLFF)

1989

Septembre: Création de la Loge "Les Compagnons Écossais du Grand Carroy" (GLDF)

1989

28 Octobre: Création de la Loge "Cosmodicée" (GODF)

1991

1er Octobre: Création de la Loge "Les Jardins de la Lumière" (GLDF); dissoute en 2010.

1996

28 Avril: Création de la Loge "La Démocrate Lochoise" (GLDF), Or\ de Loches

1996

18 Février: Création de la Loge "Les Portes de Thélème" (GLFF) Or\ de Chinon

1997

27 Janvier: Création de la Loge "Des Enfans de la Loire" (GODF)

1999

28 Novembre: Création de la Loge "La Clé" (GLMU)

2005

22 Mai: Création de la Loge "Concorde et Solidarité Lochoise" (GODF), Or\ de Loches

2007

28 Janvier: Création de la RL "Le Delta Ligérien", GLDF. En ces lieux, c'est la 1ère Loge du 3e millénaire!               maj_août_16

Repost 0
14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 22:00



(Ces deux types se perpétuent de nos jours dans les Obédiences continentales; les Maçonneries des "Anciens" et des "Modernes", avec une prédominance des premiers, se retrouvent assez bien chez les Maçons de la Grande Loge de F

rance

 

Extrait de : Roger Dachez 1997  http://wp.logenationalefrancaise.org./ :

 

1ère Partie:

 

     "Les Trois coups distincts"  est l'une des plus grandes divulgations de la tradition maçonnique anglaise.

     La principale divulgation maçonnique, "Masonry dissected" de Samuel Prichard, date de 1730. C'est la divulgation princeps d'un système en 3 grades. Par l'ampleur de sa diffusion, cette divulgation est devenue une source des rituels maçonniques puisque, d'une part, il est très difficile de la comparer avec des textes contemporains et d'autre part, les textes immédiatement postérieurs la copient !

     En 1751-1753, se produit un événement considérable: C'est l'apparition, en Angleterre, d'une deuxième Grande Loge différente de la Grande Loge de Londres tant dans le rituel que dans sa conception de la maçonnerie. C'est une création originale de frères venus d'Irlande qui apportaient avec eux leur tradition et usages maçonniques, différents à bien des égards des usages londoniens. La Grande Loges des "Anciens", connaîtra des débuts mouvementés en s'opposant à la Grande Loge de Londres ou Première Grande Loge, mais Laurence Dermott, son principal animateur, arrivera à la hisser au niveau de sa concurrente, voire à la dépasser, à la fin du XVIIIe siècle.

 

     1. Qu'en est-il des différences entre les rituels des "Modernes" et ceux des "Anciens" ?

Il est établi que les "Modernes" ne considéraient pas le grade de l'Arc royal, même s'ils le pratiquaient à part. Ce grade avait été apporté par des frères Irlandais ("Anciens") et, bien qu'on n'en connaisse pas les sources, ils le défendaient comme une 4e grade.

De même, le reproche d'avoir laissé tomber en désuétude la cérémonie d'installation ésotérique (ou secrète) du Vénérable Maître est sans doute vrai. Par contre, le reproche d'avoir abandonné les prières dans le rituel n'est peut-être pas pertinent. En effet, il n'y a pas de prière chez Samuel Prichard, mais cela veut-il dire que les "Modernes" les ont abandonnées ? Et s'ils ne les avaient jamais pratiquées ?

Les "Modernes" ont d'abord pratiqué l'ordre B. et J., ordre pratiqué par les "Anciens", pour en venir ensuite à l'ordre J. et B. ? Cette question, qui peut sembler byzantine, a, en réalité, déclenché des querelles retentissantes. Aujourd'hui encore, obédiences et rites maçonniques divergent sur l'ordre de ces deux mots, chacun pensant pratiquer l'ordre correct...

 

2ème Partie:

Ces systèmes présentent de nombreuses différences tant par leur statut que par leur contenu.

Il y a en effet plusieurs différences majeures entre ces deux traditions.

* La position des surveillants.

- Dans le texte de Prichard, le VM est à l'orient et les deux surveillants à l'occident. Ce système "Moderne" se répandra sur le Continent. Il est fondé sur l'axe Est-Ouest.

- Dans la maçonnerie des "Anciens", les trois officiers sont disposés d'une manière différente : un Surveillant est placé plein ouest et un autre plein sud. De plus, le texte du rituel d'ouverture associe la place des officiers à trois positions remarquables du soleil : l'Est pour le Vénérable, l'Ouest pour le 1er surveillant et le Sud pour le second Surveillant.

* La position des 3 grands chandeliers.

- Dans Prichard, on trouve deux chandeliers à l'orient et un seul à l'occident (position que l'on retrouve évidemment dans le rite français). Ces chandeliers ne sont pas associés aux officiers et représentent le Soleil, la Lune et le Maître de la loge.

- Dans le système des "Anciens", ces chandeliers sont associés à chacun des 3 officiers et aux vertus Sagesse, Force et Beauté.

* Les trois grandes lumières.

Selon les "Modernes", ces lumières sont le Soleil, la Lune et le Maître de la Loge.

Pour les "Anciens", ce sont le Volume de Loi Sacré, l'Équerre et le Compas.

* La position des mots sacrés.

Prichard donne deux mots en J. et B. dès le 1er grade, alors que les "Anciens" donnent un mot en B. seulement. Il est vraisemblable, en effet, que les deux mots étaient, à l'origine, associés et qu'ils ont, ensuite, été dissociés. Ceci pourrait expliquer que les "Modernes" aient choisi le mot en J et les "Anciens" le mot en B. C'est  "J" que l'on retrouve au 1er grade du système français issu des "Modernes", et B. au 2e grade, alors que dans le système des "Anciens", c'est l'inverse.

* L 'ouverture qui est plus courte chez les Modernes que les Anciens .

Il existe dans la maçonnerie anglo-saxonne du début du XVIIIe siècle, un certain nombre de thèmes appartenant aussi bien aux "Modernes" qu'aux "Anciens" : les officiers (vénérable et surveillants), les mots en J. et en B., les 3 lumières, la Bible, l'Équerre et le Compas, les pierres, les bijoux, les 4 points cardinaux, etc.

Au début du XVIIIe siècle, le contenu symbolique de la maçonnerie anglo-saxonne (rituel, cérémonie et instructions) est extrêmement simple et réside essentiellement dans le serment et le Mot; on parle alors de "réception", le mot "initiation" n'apparaissant que plus tard. 

Enfin, n'oublions pas que c'est seulement avec Hutchinson, en 1775, que la Maçonnerie anglaise accède vraiment au statut de Maçonnerie spéculative, symboliste.

Le Guide des Maçons Écossais* a combiné la tradition des Anciens avec des usages français donc Modernes.

 

[Note du Blog:

* ouvrage paru 1820 et fixant le Rituel des Grades Symboliques des FM du REAA

En résumé, et d'une façon approximative, l'on peut retrouver ces deux grandes tendances, Ancienne et Moderne, dans les principaux Rites pratiqués en France, respectivement le ""Rite Écossais Ancien & Accepté" et le "Rite Français".]

 

Note: Allez sur le site de Philippe-Michel, vous y lirez un excellent article sur ce sujet : http://pmbordeaux.over-blog.com/tag/discussion/

màj_jan_17

Repost 0
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 23:00

 

Le célèbre auteur de l'ouvrage: "Ahiman Rezon", ouvrage fondateur de cette Grande Loge  qui  s'opposa à la Grande Loge de Londres naissante (1717)


 

Laurence Dermott, Irlandais est né en 1720 à Dublin, il est de religion Catholique; Maçon de métier, il exerça également le commerce du vin.


Initié en 1740 à Dublin, vénérable en 1746 avant d’être reçu au Royal Arch, rejoint la Grande Loge des Ancients et en devient le Grand Secrétaire ; il occupera cette fonction pendant vingt ans.. 


Il publie en 1756 "Ahiman Rezon" , équivalent des "Constitutions d'Anderson" pour les Ancients , ouvrage qui sera adopté par de nombreuses Grandes Loges se réclamant des Ancients; cet ouvrage précise la doctrine des "Ancients" et ridiculise les "Moderns". En celà, il rend bien "la monnaie de leur pièce" aux Moderns de Londres qui lui reprochaient ses origines roturières et surtout, Irlandaises, faisant peu de cas du retour à la vraie Franc-Maçonnerie de nature religieuse, selon Dermott.


Ahiman Rezon est, pour Dermott et ses "Anciens", l'équivalent des "Constitutions d'Anderson" des "Modernes"

Il y est précisé que “quiconque, par amour de la connaissance, pour le désir d’étendre son champ d’utilité ou pour tout autre motif vertueux désire devenir franc-maçon, doit être informé qu’il doit croire fermement dans l’existence de la divinité, et qu’il doit l’adorer et lui obéir en tant que Grand Architecte et Gouverneur de l’Univers.  (...) La bienveillance universelle est la plus grande aspiration morale. Elle constitue l’Étoile Polaire de la maçonnerie.  (...) En somme, la moralité et les devoirs religieux du maçon sont contenus dans ce commandement : tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, et tes voisins comme toi même”.

 

Laurence Dermott meurt en 1791 en ayant donné à la Grande Loge des Ancients  des assises suffisamment fortes pour que, en 1813, le traité d’Union des Grandes Loges d’Angleterre (soit: les "Anciens" et les "Modernes") soit négocié sur un pied d’égalité. Ansi naquit la Grande Loge Unie d'Angleterre.

 

Dans l'article "Anciens et Modernes", vous trouverez les caractéristiques de ces deux ex-obédiences rivales...et réconciliées.

maj mai 2011

Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 23:00

 

Les  Constitutions  d' Anderson

 

 

 

En 1723, un pasteur presbytérien Ecossais, le Dr James Anderson, publie "Les Constitutions des Francs-Maçons", un ouvrage de portée universelle qui définit et codifie la FM naissante, "Moderne", de 1717. L'ouvrage se compose d'une histoire de l'architecture, de souvenirs des maçons d'autrefois, puis des règlements généraux de la nouvelle Grande Loge, enfin, des 6 articles constituant les "Obligations du franc-maçon".


Parmi ces articles, certains peuvent étonner aujourd'hui: obligation de croire en Dieu,  "le maçon ne sera jamais un athée stupide ni un libertin irréligieux" , allégeance au pouvoir politique : "un maçon, où qu'il réside et travail, est un paisible sujet des pouvoirs civils et ne doit jamais entrer dans des complots contre la paix et la prospérité de la Nation". Mais il est écrit aussi que "nulle querelle privée, politique ou religieuse ne doit franchir le seuil de la loge".


Ces Constitutions, revues en 1738 et 1813, ont des aspects très modernes à l'époque. C'est la notion de tolérance et de raison qui gouvernent la loge. Celle-ci doit être par définition "le Centre de l'Union".


Le Pasteur Anderson est considéré comme le législateur des Francs-Maçons, mais  il a voulu, avant tout, faire de la Franc-Maçonnerie "le centre de l'union et le Moyen de concilier une véritable Amitié parmi des Personnes qui auraient dû rester perpétuellement Éloignées.".


Les «Constitutions d’Anderson» font partie des textes fondateurs dela Franc-Maçonnerie moderne.

 

Note: Il existe TROIS versions essentielles de ces "Constitutions":

           1: celle de 1723, recommandant d'"obéir à la Loi morale", version retenue par la Grande Loge De France,

           2: celle de 1738, ajoutant la notion de "noachisme", version retenue par la Grande Loge Nationale Française et

         3: celle de 1813 qui est celle de l'infléchissement théiste* (voir ce mot dans l'index de ce site) qui n'existait pas dans l'esprit d'Anderson-Désaguliers; cette version est également proche des vues de la GLNF.

"pourvu qu'il [le Maçon] croie au glorieux Architecte du ciel et de la terre"

  maj mai 2011

Repost 0
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 23:00

Voici les différents lieux de Tours où la pratique Maçonnique a pu être localisée:


6, place du champ de mars (vers l'emplacement actuel de l'Étoile Bleue), (vers 1800 ?)

Rue des Récollets (actuelle Rue de Richelieu) 1812

Carrefour Saint-Venant (rue du Grand-Marché?)

Grande Rue "près les Cordeliers"

4, Rue de la Paix (1865)

11 Rue de Jérusalem 1873

29, Rue Bretonneau, 1876

14 Rue Inkerman

65 Rue Michelet, 1898

72 Rue Courteline, 1907

Rue des Docks

Pour la GLNF: Une cave troglodytique à Vouvray (1965), puis 8, Rue de la Bourde pour la GLNF, depuis 1983.

m.a.j. déc 11

Repost 0