Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 23:00

Du 6 au 22 septembre 1875, un Convent International réunit à Lausanne 11 des 22 Suprêmes Conseils de l'époque. Seul le S .C.  d'Ecosse quitta le Convent, n'acceptant pas qu'il ne fût pas imposé la conception théiste* d'un Dieu personnel dans la définition du GADLU. 

Parmi le travail effectué, eut lieu:

La définition des Principes du Rite,

La rédaction d'un Tuileur des 33 Grades de l'Ecossisme,

L'adoption de la Devise générale de tous les Suprêmes Conseils : "Deus meumque jus"  et la sous-devise, à la liberté de chaque SC, celle du Suprême Conseil de France étant: "Liberté, Egalité, Fraternité",

L'obligation de la formule " A la Gloire du Grand Architecte de l'Univers",

Le document suivant est souvent cité dans les discussions sur le Rite Écossais Ancien et Accepté;  135 ans après, conserve beaucoup de son actualité.  Ce texte est divisé en deux parties: un Manifeste et une Déclaration de Principes.

 

LE MANIFESTE:

Pour répondre aux attaques et au souffle de liberté qui anime cette époque et créer une intime alliance entre les Maçons du monde entier, le Convent répond par une éclatante manifestation à de déplorables calomnies et à d’énergiques anathèmes.

Pour les hommes qui, pour se présenter à la Franc-Maçonnerie, veulent connaître ses principes, elle les proclame par la déclaration suivante, qui est son programme officiel :

 

LA DÉCLARATION DE PRINCIPES:

Existence d’un principe créateur, sous le nom de Grand Architecte de l’Univers.

La Franc-maçonnerie, ouverte à tous les Hommes, a pour but de lutter contre l’ignorance sous toutes ses formes, ne met aucune limite à la recherche de la vérité, exige de tous la tolérance.

La Maçonnerie pose le principe que le Créateur Suprême a donné à l’homme, comme bien le plus précieux, la liberté qui est le patrimoine de l’humanité toute entière,

Depuis le premier grade jusqu'au plus élevé de la Maçonnerie Écossaise, la première qualité exigée, c’est une réputation d’honneur et de probité incontestée.

La Franc-Maçonnerie n’est pas une religion ni un culte ; aussi elle veut l’instruction laïque; elle proscrit de ses réunions toute discussion politique.

Le Vrai Maçon fait le bien et étend sa sollicitude sur les malheureux, quels qu’ils soient.

Ainsi, la Franc-maçonnerie accomplira chaque jour son action morale et civilisatrice.

 

* Voir à l'article "Déisme, Théisme"

maj 130404

Partager cet article

Repost 0

commentaires