Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 13:10
Petites vérités: GLDF vs GODF
Petites vérités: GLDF vs GODF

                                     

       Depuis quelques temps, s'élève une polémique concernant l'antériorité de telle Obédience sur telle autre; nous assistons donc à une sorte de révisionnisme historique et je tiens à souligner certains points indéniables sur l'histoire de la GLDF et du GODF; cet article ne se veut pas polémique mais tient à se placer sur le plan d'une recherche historique sans que, pour autant, je veuille me mesurer à des personnalités éminentes en ce domaine (M. Gerhart, M.Singer, R.Dachez, A.Kervella,C.Guérillot, Trébuchet, Gagne etc).

       Premier exemple: Période 1772 à 1804, ce sont 141 Loges de la Grande Loge de
France qui refusent de se soumettre au Grand Orient de France.La GLDF a donc bien perduré, malgré les dénégations du GODF...

       Deuxième exemple: Le GODF est né en 1773 et non en 1738 ou 1728 comme il le déclare, depuis peu, dans maintes publications; le GODF est né d'une fraction minoritaire, certes très importante, de la GLDF (Voir: Louis Trébuchet, au cours du Colloque mentionné ci-après) et chacune de ces Obédiences a continué ses activités jusquà nos jours. Je conseille aux lecteurs de lire la page 345 du livre "De l'Ecosse à l'Ecossisme" de L.Trebuchet où les chiffres, appuyés par des comptes rendus officiels, dévoilent la vérité sur ce point.

       Dire que GLDF actuelle (née en 1894) et GODF (né en 1773) sont tous deux issus de la GLDF primitive (c.1728) serait plus véridique! Mais encore, il est patent que la GLDF actuelle (1894) est le prolongement de la GLDF de 1728 car, en 1773, sous l'égide de la TR Grande Loge de France (Convoquée le 17/06/1773, 46 Loges présentes) , deux-cent ou trois-cent Loges réfractaires à la constitution du GODF ont poursuivi leurs activités maçonniques sous différents noms ( "GLDF "maintenue", "Seul et unique GO.") .

      Bien sûr, des auteurs tels que R.Dachez* pourront contester, avec leurs arguments, le paragraphe précédent.

       - Aujourd'hui (Janvier 2014) , les dirigeants du GODF semblent revenir à la date de 1773: ils célèbrent le 240e anniversaire de sa naissance (Colloque public, 28/11/13, R.Cadet)

 

* Voir l'excellent article: http://www.jlturbet.net/article-alain-graesel-gldf-je-ne-suis-pas-d-accord-avec-roger-dachez-119909893.html

                                                                                                                                   maj_août_17

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrick_Ecossais37 25/07/2016 23:45

Merci, mon cher F Boaz, pour toutes cette analyse très fouillée.
Tu sais, tout comme moi, et, cependant je ne suis pas du tout historien mais me pique volontiers de l'histoire maçonnique, que notre histoire commune est complexe, embrouillée.
Je ne cherche donc pas à polémiquer, n'ayant pas les qualifications nécessaires, mais simplement à présenter succintement les faits historiques, dont beaucoup sont disputés par des historiens de renom: Bernheim, Doré, trébuchet, Guérillot, Négrier, Noël, etc.

Mon blog est destiné au grand public mais aussi aux Maçons et je leur demande de ma pardonner mes imprécisions, voire mes erreurs; je remercie égaelemnt ceux qui , comme toi, mon Frère, corrigent ou enrichissent mes articles.

Voici ma réponse à tes deux interventions:

1773: naissance du GODF suite à désaccord sur le fonctionnement (inamovibilté, etc.). Le GODF est créé mais d'autres Loges (10% ?) ayant refusé de s'y joindre continuent leur activité: GLDF "maintenue" (allant même prendre la dénomination de "Seul et unique GO") ; en effet, tu soulignes bien qu'il y a eu

fusion GL/GO en 1799: là encore, mêmes causes, mêmes effets, se reproduit le phénomène précité: des Loges de la GL "maintenue" (une vingtaine ?) refusent cette fusion et rejoindront bientôt le SCDF sous la houlette, si j'ose dire, de De Grasse-Tilly…d'où la naissance de la GLGE, en oct. 1804…

Déc. 1804: absorbtion du SCDF au sein du GODF …pour quelques mois seulement. Le SCDF a bien recueilli les Loges issues de la 1ère GL.

1822: Création d'une GL Centrale, > 2e GLDF en 1894

Sept. 1805: rétablissement de la GLGE par de G-T

Je maintiens : La GLDF actuelle (1894) et GODF (1773) sont tous deux issus de la GLDF primitive (c.1728)

GL et GO sont bien tous deux issus de la 1ère GLDF même si le GO peut se targuer d'une continuité "institutionnelle" du fait de sa création, non contestable, en 1773; mais la GL par ses Loges dissidentes (GL "de Clermont"), n'en est pas moins , elle aussi, continuatrice de la 1ère GL .

Si l'histoire des Obédiences est complexe, celle des Rites l'est également et je ne rentrerai pas dans une discussion sur les prétentions à l'antériorité ou des prétendus droits de chaque Obédience en ces domaines.

Enfin, Wikipedia est une belle source d'informations mais tout n'est pas exact et sait-on si les contributeurs sont parfaitement objectifs en matière d'histoire maçonnique?
F,
Patrick

boaz 25/07/2016 22:03

En 1799 toutes les loges issues de l'ancienne Grande Loge de France : Grand Orient de France et Grande Loge de Clermont sont fusionnées dans le Grand Orient de France grâce à Roettiers de Montaleau
cf Wikipédia
La dernière assemblée générale de « l'authentique Grande Loge de France » se tient le 2 octobre 1773 et valide l'installation solennelle de Philippe d’Orléans comme grand maître le 22 octobre 1773, date qui marque la fondation de la nouvelle obédience. Le jour même, le nouveau grand maître valide tous les travaux déjà commencés en son nom et « sous les auspices du Grand Orient de France » mettant fin à la période de transition qui a suivi le décès du comte de Clermont.
Une grande majorité des loges du royaume rallient cette nouvelle structure dans les années qui suivent, bien qu'une « Grande Loge de Clermont » rivale, principalement parisienne, refusant ces évolutions et restant accrochée à la traditionnelle vénalité des offices, reste en activité jusqu'en mai 1799, date à laquelle les deux obédiences, très fortement affaiblies par la Révolution française, fusionnent
Par conséquent, ce que tu écris "Dire que GLDF actuelle (née en 1894) et GODF (né en 1773) sont tous deux issus de la GLDF primitive (c.1728) serait plus véridique!" est complètement faux.
Car en 1804, quand le Suprême Conseil de France est créé, il n'existe plus qu'une seule entité maçonnique le GODF qui pratique le Rite Français moderne plus des Directoires Ecossais Rectifiés qui pratiquent le RER. Le REAA n'existe pas. Son ancêtre (Rite des Anciens) est créé de toutes pièces en 1804 à partir de loges rebelles du Grand Orient de France sous la forme de l'éphémère Grande Loge Générale Ecossaise de septembre à décembre 1804 qui se rallie au Suprême Conseil de France créé par De Grasse Tilly.
D'ailleurs le Suprême Conseil de France ne revendique lui-même que cette date de création de 1804... Il faudrait que la GDLF actuelle, issue comme on le sait du Suprême Conseil de France en 1894, arrête de revendiquer une antériorité de 1738 sous prétexte uniquement qu'elle porterait le même nom que la première Grande Loge de France !

boaz 25/07/2016 21:34

Quelle ignorance crasse !! Confondre la Grande Loge de 1738 et la Grande Loge de France de 1894 !!!
SI tu réfléchissais une minute, tu verrais bien qu'elles n'ont rien à voir mis à part d'être homonymes. La preuve, les rituels qu'elles utilisaient sont complètement différents.
La Grande Loge de 1738 était issue de la Grande Loge de Londres de 1717, donc Rite des Modernes ce qui a donné ensuite le Rite Français : Grande Loge de Londres > Loges françaises à partir de 1725 > regroupée en une province française de la Grande Loge d'Angleterre > Grande Loge de France créée en 1738 > Grand Orient de France en 1773 > Codification de Rite Français en 1785 > Régulateur du Maçon 1801 : Le Rite Français moderne est toujours en usage en GODF même si très dégradé...
La scission qu'il y a eu en 1773 avec la création du GODF d'une part et de la Grande Loge de Clermont d'autre part s'est résolue après la révolution française en 1799 grace à Roëttiers de Montaleau, Grand Vénérable du GODF.

Alors que le Suprême Conseil de France a été créé en 1804 ramené par De Grasse Tilly d'Amérique > Rite des Anciens 1804 > Guide des Maçons Ecossais à partir de 1805 > REAA 1813 - 1829 > Grande Loge de France en 1894. D'où le REAA ancien toujours en vigueur à la GLDF.
Conclusion : le GODF créé en 1773 est bien le descendant légitime de la Grande Loge de France créée en 1738
La GLDF créée en 1894 n'est que l'héritière du Suprême Conseil de France créé en 1804... Les loges qui pratiquaient en 1804 un rite "écossais" faisaient toutes parties du Grand Orient de France qui voulait leur imposer le Régulateur du Maçon : elles viennent toutes du Grand Orient de France et travaillant selon un rite écossais mais selon le Rite des Modernes comme toutes les loges françaises au XVIIIe siècle....
Par conséquent, on pourrait même dire que le Suprême Conseil de France de 1804 pour les 3 premiers degrés provient d'une scission avec le Grand de France ! et donc quelque part la Grande Loge de France de 1894, idem !!!
PS il suffit de lire Wikipédia :
La Grande Loge de France est une obédience maçonnique française dont le nom a été porté successivement par deux entités maçonniques distinctes. De 1738 à 1773 pour la première, qui se transforme en 1773 en Grand Orient de France et par la seconde depuis sa création par le Suprême Conseil de France en 1894. CQFD