Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 21:02
LA STATUE DU PARVIS (en cours)

La communauté du Refuge est réinstallée dans ses locaux le 2/10/1823. La chapelle du couvent était selon toute vraisemblance, le Parvis actuel. La preuve irréfutable en est la plaque gravée qui y figure sous la voûte, tout en haut d'une arcature aveugle qui peut avoir servi d'emplacement de banc d’œuvre, ou de cadre architectural à une statue. Voici le texte de cette inscription :

"Notre Dame des Miracles, Vénérée depuis huit siècles dans l'Abbaye de Beaumont.

Inaugurée dans cette Chapelle Le 11 septembre 1833"

La lecture en a été difficile, car l'inscription fut mastiquée puis peinte en noir, probablement en 1907. Cette inauguration et cette date sont confirmées par le livre du Chanoine Mousse*. Le Parvis est exactement orienté ouest-est, orientation classique pour un lieu de culte.

Le Grand-Temple serait la salle capitulaire, donnant directement dans la chapelle. Cette statue de Notre-Dame-des-Miracles ressemble, par sa posture, à une Vierge Noire habituelle, à la différence près que les visages et les mains de la Vierge et de l'Enfant Jésus sont couleur chair. Trois traditions donnent une origine différente à cette statue. En voici une :

En 545, à la mort de la Reine Clotilde à Tours, une communauté fut créée à Saint-Pierre-le-Puellier où on vénérait une statue de la Vierge. Vraisemblablement en 853, date du premier raid des Normands à Tours, la statue fut cachée dans un arbre creux. N'oublions pas qu'à cette époque, le bourg de Châteauneuf n'était pas protégé par une enceinte fortifiée. La statue fut recouverte naturellement par l'écorce de l'arbre.

Le danger passé, la statue aurait été découverte miraculeusement puis retournée à Saint-Pierre-le-Puellier. Ensuite, nouveau transfert à l'Abbaye de Beaumont située hors les murs, jusqu'à la Révolution. La statue fut sauvée de la tourmente révolutionnaire par la dernière abbesse. Enfin, nous avons le dernier transfert au couvent du Refuge en 1833.

Actuellement, cette statue peut être admirée au Couvent des Franciscaines Servantes de Marie, 42, R. de la Source, à Tours-Nord.

* Chanoine Mousse:Auteur d'un ouvrage de 800 pages, illustré et intitulé "Le culte de N.-D. en Touraine", Ed. Mame, 191

maj_jan_14

"Notre Dame des Miracles"

Partager cet article

Repost 0

commentaires